Happy Runner

Le site du runner heureux

Définition

La course à pied est un sport qui consiste à courir sur des distances plus ou moins longues.
C’est une pratique largement répondue dans le monde, non seulement parce qu’il s’agit d’un sport simple à mettre en œuvre (il suffit de posséder deux pieds) et surtout parce qu’il est ancré dans nos gênes.
N’était-ce pas notre seul arme de chasse au temps jadis, pendant lequel seules notre endurance et notre motivation nous permettaient d’aller chasser le mammouth ?!

La course à pied se différencie de la marche par le simple fait qu’il existe un court instant durant lequel le coureur ne touche pas le sol. La vitesse quand à elle, peut ne différer que très peu par rapport à la marche, ce n’est donc pas le critère qui les distingue.
La course sollicite beaucoup plus de muscles, notamment au niveau du buste et du dos. Globalement, la course à pied permet d’augmenter la tonicité musculaire globale et de travailler les capacités cardio-vasculaires. Bref : ça maintient en forme et ça fait fondre les graisses !

Pour parler plus scientifiquement, on peut dire qu’il y a deux types de courses :
– les courses en aérobie, plutôt lente (comme un 10km par ex.) : c’est la respiration qui fourni l’oxygène nécessaire au muscles.
– les courses en anaérobie, plutôt rapide comme des 200m, c’est énergie stockée par le corps qui fournit l’oxygène nécessaire aux muscles.
Le type d’effort est tout à fait différent en fonction de la distance parcourue et de la vitesse.

On trouve des synonymes très utilisés pour parler de course à pied, dont notamment le jogging, le footing ou encore le running (le vrai terme anglais. Bon, le terme « jogger » fait plutôt penser au jogger du dimanche et vous préfèrerez sûrement, si le running devient votre sport favori, qu’on vous appelle « coureur ». C’est une question de goût.

Le running

Le running : un sport naturel et facile d’accès

 

Source image